(texte retrouvé sur des feuiles datant de La Fin des poux)

on ne sait pas quoi faire ici on pousse on est dans la poussée on ne sait toujours pas pourquoi et on voudrait bien savoir quoi ou on ne sait pas mais on voudrait bien savoir pourquoi on ne sait pas

qu’est-ce qu’on peut savoir de quoi ou de comment c’est fait et que l’on sache du coup mieux ce qu’on sait et qu’on voudrait nous apprendre qu’on le sache un peu mieux ne changera pas ça on ne le sait pas

on ne le sait pas qu’on le sait et pas non plus qu’on l’a plus su et comment faire du coup pour se débrouiller à l’oublier

il en fallu de peu qu’ils ne résistent à l’envie de tout recommencer

on n’ira pas plus loin que là ou qu’ici à moins que ça soit à cet endroit qu’il rendit grâce ou les armes ou le mot même qu’on n’a plus su

on aurait pu nous voir arriver jusqu’ici à moins que ça ne soit là ou peut-être même que ce n’est pas plus loin qu’ils se décidèrent d’un commun accord de lâcher prise

on ne peut se retenir d’avancer d’avantage jusqu’à perdre l’avantage dans un dernier hommage et puis plop et décida d’en finir mais il ne pu sortir quoi que ce soit et eux aussi sont sortis juste pour dire que c’est sorti mais finalement ça les sort pas de sortir