@Contact
je m'ennuie / je pus / je me révolte

Lulu · Je Vais Dans L Ennui
Par les temps qui courent - émission radio France Culture le 19/12/2020

Charles Pennequin vient ce soir nous parler de "Père ancien",

recueil de poèmes qu'il publie chez P.O.L. comme une ode au père, à la famille.

cliquez ici pour écouter l'émission.

 

monsieur propre

DICHTE

cpennequin · Dichte Avec Jean - François Pauvros Et Yvan Étienne
cpennequin · Dichte Avec Jean - François Pauvros Et Yvan Étienne

Dichte est un enregistrement d’une émission intitulée Perspective contemporaine et réalisée par Pierre Willer. Emission du 17 avril 2007. « Dichte », comme Dichter en allemand (poète), nom donné à un poème improvisé que Charles Pennequin va composer avec des musiciens, au cours l’émission : à partir d’une trame, la manipulation électronique, des instruments de musique, la voix de l’auteur en direct vont fabriquer un objet singulier et improvisé. « Il s’agit en quelque sorte d’un poème d’amour constitué de plusieurs poèmes ayant plus ou moins pour thème la relation amoureuse, la relation à l’autre, et qui pourront se décliner de différentes manières, par la voix parlée, le chant, le cri, ou sous la forme de lettres d’amour (une longue lettre improvisée dans le train). Ces poèmes diront surtout la difficulté de sortir de soi pour aller à l’autre, la difficulté de se penser, ils poseront la question de sortir de son propre corps, comment quitter la physique par le chant. En fait le poète interroge le poème, la poésie, le fait de dire à la voix nue ou dans les micros, d’improviser. » « Dichte » est un poème sonore, poème sonore veut dire poème qui s’entend, c’est-à-dire poème qui est dans l’air qui circule, poème sonore à la guitare ou dans l’air et dans la voix qui circule, la voix qui sort dans l’air avec la guitare, la guitare qui sort des poèmes qui sont sonores, c’est-à-dire que la voix se mêle à l’air, c’est-à-dire que la guitare veut sortir de sa langue, c’est-à-dire que l’air rentre et que la physique n’est plus un problème. » Charles Pennequin Musicians : Yvan Etienne & Jean-François Pauvros Text and vocal : Charles Pennequin

VOUS POUVEZ AUSSI CLIQUER SUR CE LIEN

Père ancien, parution début décembre 2020

"Père ancien est une émouvante série poétique consacrée au père, aux souvenirs de famille. Le livre regroupe des ensembles de poèmes écrits entre 1995 (poèmes du Père ce matin) et 2018. Dixhuit poèmes, à la fois chansons, élégies, refrains, aveux, qui tentent d'évoquer le souvenir du père, et plus généralement celui de la vie familiale et de l'enfance. Ce sont des bribes de paroles, des fragments de souvenirs, des mots, des phrases, des images pour transmettre la nostalgie d'un monde, d'une présence, d'une langue. Le père devient figure du poème : « j'ai fait ce rêve du père il erre dedans cette ruine / intime la nuit titube les soucoupes pleines... ». Ce volume est composé de plusieurs textes. Bobines, totalement inédit, s'est écrit sur plus de vingt ans. Bibine, par son sujet et son humour, peut faire penser au roman récent de l'auteur, Gabineau-les-bobines (2019). Et tout ça finit toujours en drame est tiré des sensations de lecture de l'auteur, en hommage discret à Madame Bovary de Gustave Flaubert. Le texte final, poème éponyme de l'ouvrage, est en quelque sorte une visite de la maison familiale abandonnée, suite à la disparition des parents. "