La grève continue. Les grévistes veulent bloquer le pays. Noël est annulé, alors Delevoye prend un train pour conduire les voyageurs. Il invite tous ceux qui vont à Noël de prendre son train, mais Macron trouve que ça n’est pas suffisant. Macron veut affréter des trains militaires. Les militaires du train sont réquisitionnés. Ils emmènent les gens pour les fêtes de Noël. Les militaires emportent tous les gens qui veulent aller faire le réveillon. On les regroupe d’abord dans une caserne. Delevoye a fait un joli sapin de Noël pour les vacanciers du camp. Delevoye monte sur le mirador pour saluer ses amis les militaires du train. Tout le monde a le droit à Noël a déclaré Macron. Les militaires du train emmènent les voyageurs dans des fourgons. Les trains des militaires sont bondés de fêtards. On les regroupe tous dans le camp avant le réveillon. La fête ne fera pas grève, Petit-Jésus peut venir dans toutes les chaumières ! Petit-Jésus ne fera pas grève. Delevoye fera Petit-Jésus dans la crèche s'il le faut a annoncé Macron.